Le voilier skeaf

 

 

Présentation de Skeaf

Skeaf est le plus grand yacht classique qui navigue en Bretagne, et probablement en façade atlantique.

Le bateau et la vie à bord

Skeaf est un ketch classique de 30 mètres de long  et 350 m² de voilure qui fête ses 100 ans de mise en chantier cette année. Il bat pavillon français et est accrédité N.U.C. (Navire à Usage Collectif) . Il est manœuvré par deux marins expérimentés diplômés de la marine marchande.
On accède à l’intérieur du bateau par un escalier qui débouche dans une coursive qui dessert les cabines et le carré.
Skeaf possède 16 bannettes réparties en 6 cabines. Les bannettes sont superposées. Des oreillers sont mis à la disposition des passagers mais chacun doit apporter un sac de couchage et une taie d’oreiller.
Une cuisine équipée d’une cuisinière avec four et d’un réfrigérateur permet de préparer tous ensemble de bons petits plats. Chacun participe aux tâches collectives selon ses affinités et ses capacités (épluchage, découpe, préparation des plats, mise de la table, desserte ou vaisselle).
Les repas sont pris dans le carré autour de la table d’acajou qui s’agrandit pour faire place aux convives, ou sur le pont.

Carré en acajou du Honduras

La bibliothèque vue sur mer

Petits aperçus des bannettes

Plan intérieur de Skeaf

La sécurité, notre priorité

Le capitaine veille à l’application des mesures de sécurité notamment le port des gilets de sauvetage auto-gonflants. C’est lui qui dirige les manœuvres auxquelles est associé l’ensemble des passagers. Sur Skeaf, l’embarquement de passagers est réglementé à 30 personnes sur une journée et 16 personnes pour les croisières de plusieurs jours.

Tout au long du séjour, l’équipage est là pour répondre aux interrogations, expliquer, aider les participants afin que cette croisière soit une belle aventure pour tous.

Skeaf a plus de 100 ans !

Construit en Allemagne en 1916 dans le fameux chantier Abeking & Rasmussen

Skeaf est l’un des premiers yachts de grande taille construit par un chantier naval de renommée mondiale, Abeking & Rasmussen.  On peut dire que Henry Horn, son premier propriétaire et les différents Skeaf font partie de la grande histoire de ces constructeurs de navire ! Ses lignes fines, son plan de voilure, son carré en acajou du Honduras, lui ont valu d’accueillir à son bord des personnalités telles que Brigitte Bardot.

Malgré ces 104 ans d’histoire, ses lignes et certaines pièces d’origine ont réussi à traverser les épreuves du temps, tel le système de barre, le plan de voilure ou le cerclage de la barre à roue.

Historique

Confisqué en 1918 par le Danemark (dommage de guerre), il prend le nom de Eroika. En 1933, il est rebaptisé Gilnockie par son nouveau propriétaire anglais. Puis il est racheté en 1969 par un Canadien et devient Polaris. Il garde ce nom lorsqu’il passe, en 1995, sous pavillon français en changeant de nouveau de main.

En 2001, il est vendu à la société Etoile Marine Croisière. Polaris devient Etoile Polaire. Enfin, en 2015, le bateau est racheté par Alan Fustec et mis à la disposition de l’association Skeaf qui lui rend son nom d’origine: Skeaf VII.

Un bateau qui a surmonté de nombreuses épreuves

La vie de ce yacht est digne d’un roman : Pendant la seconde guerre mondiale, Skeaf s’est échoué dans un vasière pour échapper à un sous-marin ! À la fin des années 1980, durant une tempête, le bateau coule dans un port à cause de hublots restés ouverts. Il est alors laissé à l’abandon avant d’être repris et restauré par son nouveau propriétaire Yves Lemonier. Racheté par Bob Lescoffier en 2000, alors qu’il est prévu de sortir le bateau de l’eau en 2003 à l’aide d’un grutage, Skeaf tombe de manière imprévue directement sur le sol, ce qui a entraîné de grosses réparations par le chantier du Guip.

Aujourd’hui surveillé de près et entretenu par son équipage professionnel, Skeaf se trouve être en très bon état et navigue paisiblement dans les eaux bretonnes à Douarnenez.

Un bateau connu du grand public

Témoin du renouveau de la voile traditionnelle en France, le navire, sous le nom de Polaris, Etoile Polaire, puis Skeaf, a participé à la quasi-totalité des fêtes maritimes bretonnes, et est ainsi très connu du grand public. Il régulièrement présent lors de grands rassemblements de voiliers et de régates classiques : Brest 1996, célébration du centenaire du trois-mâts Duchesse Anne à Dunkerque en 2001, Transat Classique 2008, Semaine du Golfe 2013, 2015 et 2017, Fêtes « Entre Terre et Mer » à Morlaix en 2015. Il était bien sûr présent à Brest 2016, événement lors duquel y a fêté ses 100 ans ! Il a ensuite participé à temps fête Douarnenez 2018, Distro en baie 2018 et à la Semaine du Golfe 2019.